home2

 

 

  

 

 

Pour écrire au père Silvano Zoccarato (PIME), cliquez sur l'adresse électronique suivante: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

pope859

Sixième jour de la neuvaine - Saint Jean XXIII, homme de paix 

Saint Jean XXIII, vous avez toujours œuvré pour la paix. Sur le plan diplomatique, vos interventions apaisaient les tensions. 

Vous avez tant fait pour libérer les juifs, victimes du nazisme pendant la guerre. Vous avez rétorqué à Von Papen qui vous demandait de dire au pape Pie XII que celui-ci devait rejoindre la croisade anti soviétique: "et que devrais je dire au Saint Père au sujet des milliers de Juifs qui sont morts en Allemagne et en Pologne aux mains des vos concitoyens?" 

Vous avez toujours fait montre d'une attitude chaleureuse, non protocolaire. Ce comportement en apparence superficiel vous a permis, d'éviter des conflits. 

Saint Pape Jean XXIII, pour que tout croyant dans le Christ prenne conscience du fait que l'unité entre tous les chrétiens constitue une condition pour rendre l'annonce de l'Evangile plus efficace. 

Je redis ta prière: "Mets dans le cœur des hommes cette paix" : 

"Jésus, Dieu et Frère des hommes, mets dans le cœur des hommes cette paix qu'ils recherchent parfois âprement et que Toi seul peux leur donner. Aide-les à se connaître mieux et à vivre fraternellement comme les fils d'un même Père. Découvre-leur ta beauté, ta sainteté et ta pureté. Eveille dans leurs cœurs l'amour et la reconnaissance pour ton infinie bonté. Unis-les dans ta charité et donne-nous ta céleste paix. Amen." 

 

 

 

Cinquième jour de la neuvaine - Saint Jean XXIII, obéissant comme le Christ 

Saint Jean XXIII, vous avez toujours obéi. Votre devise de pape était "Obéissance et Paix". Ce fut parfois très dur pendant votre parcours. Affecté hors de l'Italie vous étiez "insatisfait" de ne "pouvoir faire davantage" et de devoir "se renfermer dans une vie de parfait ermite allant contre sa tendance intime de travailler au ministère direct des âmes". 
Eloigné de vos sœurs et de vos parents que vous n'avez même pas pu enterrer, vous obéissiez. 
Comme Jésus et Marie, vous avez obéi à la volonté de vos supérieurs, à la volonté de Dieu. 

Saint Jean XXIII, obtenez du Très Haut la grâce que toute l'humanité obéisse à la volonté de Dieu. 

 

 

 

Quatrième jour de la neuvaine - Saint Jean XXIII, le "Bon Pape" Jean 

"Le monde a besoin de bonté. C'est pour nous l'enseigner que le Seigneur est venu sur la terre. La bonté est sacrifice, obéissance, patience, discipline de l'esprit, de la famille et de tout le corps social» (23.09.1962) 

"Je suis doux et humble de cœur» Je médite tout le temps là-dessus. 

Tenez, je vais vous raconter ce qui m'est arrivé le jour de mon élection. Etre élu pape, c'est quelque chose ... 

Je n'avais pas d'ambition, non. Mais être élu pape! On m'a conduit dans une pièce où traditionnellement trois soutanes blanches, de tailles différentes, sont préparées ; la plus large m'allait à peine ... Le cortège a gagné alors le balcon de Saint Pierre. Il y avait là des centaines de milliers de gens, occupant toute la place et aussi la "via della conciliazione ». On me l'a dit ensuite, car moi, j'étais gêné par l'éclat violent des projecteurs. Télévision et cinéma m'empêchaient de voir. J'ai pu lire tant bien que malles formules de la bénédiction Urbi et Orbi, et je ne crois pas que l'on se soit rendu compte de mon malaise. 

Mais savez-vous ce que le pape se disait, en quittant et en pénétrant dans ses nouveaux appartements? 1/ se disait "Sois doux et humble de cœur. Il va y avoir maintenant, braqués sur toi, des projecteurs de toute nature: si tu n'es pas doux et humble de cœur, tu ne sauras plus ce qui se passe, tu ne verras plus la réalité. Comme tout à l'heure sur la place Saint-Pierre, tu seras aveuglé» Rapporté par le P. AM CARRE dans Chaque jour je commence. Cerf 1975 

Saint Jean XXIII, intercédez auprès du Très Haut pour que l'humanité devienne comme vous, douce et humble de cœur, capable de bonté, de sacrifice, d'obéissance, de patience, de discipline de l'esprit. Amen. 

 

 

 

Troisième jour de la neuvaine - Saint Jean XXIII, surprenant parce qu'humble 

« L’Église notre Mère est dans la joie parce que, par un singulier bienfait de la divine Providence, vient de luire ce jour tant désiré où s'ouvre solennellement, auprès de la tombe du Bienheureux Pierre, le second Concile œcuménique du Vatican, sous les auspices de la Vierge Mère de Dieu, dont la liturgie célèbre aujourd'hui la maternité divine ... 

Les conciles œcuméniques, chaque fois qu'ils sont célébrés, proclament de façon solennelle cette union du Christ avec son Église; ils font briller partout la lumière de la vérité; ils orientent dans la voie droite la vie individuelle, familiale et sociale; ils suscitent des énergies spirituelles et les affermissent et ne cessent de faire monter les âmes vers les biens véritables et éternels ... 

L’Église catholique, en brandissant par le moyen de ce Concile œcuménique le flambeau de la vérité religieuse, veut se montrer la mère très aimante de tous, bienveillante, patiente, pleine d'indulgence et de bonté à l'égard de ses fils séparés. 

Au genre humain accablé par tant de misères, elle proclame, comme Pierre autrefois au pauvre qui lui demandait l'aumône: «je n'ai ni or ni argent; mais ce que j'ai, je te le donne: au nom du Christ de Nazareth, lève-toi et marche ». 

Ainsi l’Église n'offre pas à nos contemporains des richesses caduques; elle ne promet pas un bonheur simplement terrestre; mais elle distribue les biens de la grâce céleste, ces biens qui, en élevant les hommes à la dignité de fils de Dieu, sont une sauvegarde et une aide si solides pour rendre leur vie humaine; elle ouvre plus largement les sources de sa doctrine et ainsi les hommes, sous la lumière du Christ, sont capables de pénétrer le sens vrai de leur existence, la dignité qui les marque et la fin qu'ils doivent poursuivre; enfin, par ses fils, elle étend partout le domaine de la charité chrétienne, qui est /'instrument le plus apte à faire disparaître les semences de discorde, et le plus efficace pour promouvoir la concorde, une paix juste et l'unité fraternelle de tous.» 

Discours d'ouverture du Concile Vatican Il, 11 octobre 1962 

Saint Jean XXIII, intercédez auprès du Très Haut pour que l’Église, corps mystique de Jésus que nous constituons, soit le phare qui luit dans les ténèbres pour sauver tous les hommes. Que l'Esprit Saint la renouvelle toujours et la fasse resplendir d'une éblouissante sainteté. Amen. 

 

 

 

Deuxième jour de la neuvaine - Saint Jean XXIII, doux Christ de la terre 

«Durant ces jours saints, notre prière monte avec plus de ferveur vers Celui qui, par sa douloureuse passion et par sa mort, a vaincu le péché, source première de toutes les discordes, détresses et inégalités, et qui, par son Sang, a réconcilié le genre humain avec son Père céleste. 

«C'est lui qui est notre paix, lui qui des deux n'a fait qu'un peuple. 1/ est venu proclamer la paix, paix pour vous qui étiez loin, et paix pour ceux qui étaient proches. » Et c'est le même message que nous fait entendre la liturgie de ces saints jours: Jésus Notre Seigneur, ressuscité, se dressa au milieu de ses disciples et leur dit: Pax vobis, Alléluia! Et les disciples, ayant vu le Seigneur, furent remplis de joie. 
Le Christ nous a apporté la paix, nous a laissé la paix: «Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne.» 
C'est cette paix apportée par le Rédempteur que Nous lui demandons instamment dans nos prières. Que le Christ, enfin, enflamme le cœur de tous les hommes et leur fasse renverser les barrières qui divisent, resserrer les liens de l'amour mutuel, user de compréhension à l'égard d'autrui et pardonner à ceux qui leur ont fait du tort. 
Et qu'ainsi, grâce à lui, tous les peuples de la terre forment entre eux une véritable communauté fraternelle, et que parmi eux ne cesse de fleurir et de régner la paix tant désirée. » 

Pacem in terris, n0169-171 

Saint Jean XXIII, homme de paix, intercédez auprès du Très Haut, pour que la paix, Sa Paix, règne dans tous les cœurs et toutes les parties du monde. Amen. 

 

 

 

 

Premier jour de la neuvaine - Saint Jean XXIII, amoureux de l'Eucharistie 

«Ah! Si l'Eucharistie était mieux comprise par les chrétiens, plus dignement et plus fréquemment reçue! Combien plus copieux seraient les fruits de concorde, de paix, de beauté spirituelle qui en découleraient pour l'Eglise et pour le monde entier! 

En effet, la vraie dévotion eucharistique porte à la loyauté, à la franchise, à la droiture morale, même au prix de sacrifices personnels en vue du bien commun. 

Nous n'hésitons même pas à affirmer que gouvernants et peuples sont voués à rester à la merci des égoïsmes naturels et des divisions, s'ils ne conforment pas leurs lois à celles de la justice et de l'amour chrétien, dont le Sacrement de l'Autel est la vraie et intarissable source. 

L'Eucharistie, en infusant dans le cœur de l'homme une nouvelle énergie, l'amour surnaturel, renforce l'amour humain en même temps qu'elle l'endigue et le purifie, le rendant plus solide, plus authentique. 

C'est l'homme tout entier, lorsqu'il a Dieu dans son cœur, qui se trouve intérieurement harmonisé, renforcé dans sa personnalité, de sorte que les vertus naturelles elles-mêmes se trouvent surélevées et stimulées, jusqu'à parvenir à la maturité du type idéal d'homme parfait, créé à /'image de Dieu. 

Les relations humaines prennent également par là un ton nouveau pour celui qui possède Dieu, parce que l'Eucharistie, en engendrant et en alimentant l'amour vrai, adoucit les âmes, freine les désirs, calme les tumultes de l'esprit et incite efficacement au bien, à la justice, à la miséricorde. » 

Message de Jean XXIII, au 1er congrès eucharistique d'Amérique Latine, 15 février 1959 

Saint Jean XXIII, intercédez auprès du Très haut pour que le sacrifice sublime qu'il nous fait de son Corps et de son Sang soit accueilli avec amour, reconnaissance. Amen.

 

 

Neuvaine à Saint Jean XXIII

Introduction 

Angelo Giuseppe Roncalli est né le 25 novembre 1881 à Sotto il Monte près de Bergame. A 23 ans, après avoir effectué son service militaire et après avoir obtenu son doctorat en théologie, il est ordonné prêtre et célèbre sa première messe. Il devient le secrétaire de Mgr Rodini en 1905. A la mort de celui-ci, Angelo écrit la biographie de ce grand maître si attachant pour lui. Il fut ensuite professeur d'histoire de l'Eglise au Séminaire de Bergame. En 1914, la guerre menaçait l'Italie et Angelo dut retourner à son poste de sergent. 

Il travailla comme aumônier des hôpitaux militaires de Bergame. Nommé archevêque, en 1925, il est envoyé en Bulgarie en qualité de visiteur apostolique. En 1934, il est transféré en Turquie avec le statut de Délégué de Turquie et de Grèce. Et en 1944, son poste de Nonce à Paris, à titre de représentant du pape auprès d'un gouvernement étranger, est considéré comme la nonciature la plus importante et la plus haute. Quelques années passèrent et Mgr Roncalli fut nommé cardinal et patriarche de Venise. Enfin, il fut élu pape, le 28 octobre 1958, à 77 ans, à la mort de Pie XII. Il prit le nom de Jean XXIII. 

Sa principale action en tant que pape reste la convocation du concile Vatican II. Par «l'aggiornamento », c'est-à-dire une profonde remise à jour des enseignements, de la discipline et de l'organisation de l'Eglise, il provoque un renouveau sans précédent à la vie religieuse. Très préoccupé par les problèmes internationaux, il écrit sept encycliques, dont « Pacem in Terris ». Jean XXIII a manifesté une grande ouverture d'esprit notamment par ses communications avec l'Eglise orthodoxe, les responsables protestants, le concile mondial des Eglises et les judéochrétiens. 

Personnage marquant du XXème siècle, Jean XXIII rendit l'âme le 30 juin 1963 au Vatican à l'âge de 82 ans. Encore aujourd'hui, on se souvient de lui pour son légendaire sourire. Il est appelé le « Bon Pape» 

Jean XXIII fut canonisé par le pape François le 27 avril 2014, dimanche de la Miséricorde, en même temps que Jean-Paul II. 

Cette neuvaine va nous faire découvrir et prier avec le « Bon Pape ». 

 

 

LA RELIGIEUSE MIRACULÉE

Le mois de mai du 1966 soeur Caterina Capitani était en train de mourir. Les médecins après quatorze interventions désespéraient de la sauver. Mais l'apparition du Pape Jean XXIII la ramène à une nouvelle vie. Une guérison "inexplicable à niveau scientifique" qui permet à la femme de vivre une vie "super-normale", en se mettant au service des malades d'un hôpital sicilien.

"Maintenant tout est fini. Tu es bien, tu n'as rien". C'était le 25 mai du 1966 quand sœur Caterina Capitani des Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul entendit ces mots pendant qu'elle était à l'hôpital de la Marina de Naples. C'était le Pape Jean qui les prononçaient en se montrant debout à la religieuse, aux pieds du lit. La religieuse était en train de mourir. Les médecins ne pouvaient rien faire, mais la religieuse et les sœurs continuaient à prier le Pape. Le miracle arriva. C'étaient les 14.40  et sœur Caterina, se sentant mieux, demanda quelque chose à manger. Le Conseil médicale de la Congrégation pour les procès de sanctification des saints, en avril '99, définit la guérison "inexplicable à niveau scientifique".

Aujourd'hui, 34 ans après, avec l'estomac grand comme un petit fruit et sans médicaments, sœur Caterina mange normalement ce que la Providence lui fait trouver et travaille à l'hôpital Saint Jean de Dieu à Agrigento (Italie). Le lieu du miracle est devenu lieu de prière et de dévotion : grâce à la volonté des officiers de la Marina et dévotion très appréciée. Dans sa chambre, un morceau du carreau sur lequel avait posé ses pieds le Saint Pape Jean, est gardé par sœur Caterina  comme une relique et souvenir d'une présence vivante.

"Certe, je le sens voisin - raconte la religieuse - et il est mon guide". Le miracle n'est pas seulement dans la guérison mais dans une continuité. Il m'assiste quotidiennement. Sans lui je ne pourrais pas vivre dans une activité normale et super-normale et privée d'organes très importants.

 


 

fb

 

 

PONTIFICIO ISTITUTO MISSIONI ESTERE - email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Tel. 035/791101
Sito Ufficiale della casa di Papa Giovanni XXIII - Sotto il Monte Bergamo - Privacy Policy